À la découverte de la saga de l’objet publicitaire : son histoire, ses avantages et limites, sa réalisation, son avenir

Les gadgets publicitaires opèrent actuellement un retour en fanfare. Même si certaines entreprises redoutent de leur puissance, la réalité démontre une efficacité de ces supports. Ils sont même plus appréciés que la publicité en ligne qui profite pourtant du web. Mais quelle recette fait le succès de cet objet publicitaire ?

L’objet publicitaire à travers l’histoire

Au cours du 18ème, un manufacturier du nom de Josiah Brown a eu l’idée de customiser les bagues de cigares. À cette époque, il a profité du nouvel an pour distribuer ces anneaux à l’effigie de sa marque. Il a simplement gravé sur les bagues un souhait d’une bonne année à ses clients. Aucune donnée ne permet d’en savoir plus sur la suite de l’aventure publicitaire de ce manufacturier anglais. Cependant, une appréciation de la communication par l’objet est constatée au fil des siècles.

Pendant que les guerres font rage entre 1918 et 1939, les objets publicitaires tentent de se faire remarquer. Les stylos personnalisés apparaissaient durant la première guerre mondiale. L’exploit a été réalisé par un visionnaire qui a transformé le corps des cartouches vides de fusils en cartouche d’encre. Lors de la deuxième guerre mondiale, la publicité par l’objet cible particulièrement les ménages. Les consommateurs ayant collectionné des bons d’achat gagnent des boites de conserve de denrées en métal.

Les années 50 et 60 verront la popularisation de l’esprit de collection. Les fabricants ont incorporé des séries de timbres et d’images dans les emballages des produits alimentaires. Vers les années 90, les gadgets publicitaires se sont largement diversifiés. Des T-shirts, magnets et autocollants personnalisés font leur apparition. À partir de 2 000, la publicité par l’objet connaît un renouveau grâce à l’apparition de différentes techniques de personnalisation. Près de 18 ans après, les entreprises comptent plus que jamais sur les gadgets publicitaires pour nouer un lien avec les clients.

Objet publicitaire : un support de communication en or

objet publicitaire

De nos jours, les objets publicitaires connaissent de plus en plus de succès. Cela s’explique par l’appréciation avérée par les cibles de ces cadeaux particuliers. Une étude récente réalisée par 2FCPO fait ressortir que ces objets profitent d’une plus longue durée de vie en tant que média. Plus de 90% des sondés confirment que recevoir un objet promotionnel augmente la reconnaissance envers une marque.

Le résultat de l’enquête poursuit avec le rapport entretenu des cibles avec les gadgets promotionnels. Ils sont plus de 60% à avoir déclaré aimer recevoir des cadeaux publicitaires. 70% confirment reconnaître une marque gravée sur le cadeau. Environ 75% pensent accorder une importance à un objet distribué dans le cadre d’une publicité. Plus de 50 se déclarent favorables à une marque à la suite d’une distribution d’un objet publicitaire.

Le résultat des enquêtes démontre ainsi un intérêt grandissant pour les goodies de la part des cibles. Du côté de l’entreprise, ces objets participent à la notoriété et ainsi à l’amélioration de son image. Par ailleurs, ils contribuent à booster la vente grâce aux Gift With Pourchase. La gratitude de la cible ayant reçu un cadeau publicitaire se transforme en une motivation pour l’achat.

Par ailleurs, l’émotion créée par le cadeau favorise la fidélité des clients. Il en va de même pour les cadeaux publicitaires distribués pour les collaborateurs au sein d’une entreprise. Touchés par un tel geste, les employés éprouvent de la reconnaissance vis-à-vis de l’équipe dirigeante. Se sentant appréciés à leur juste valeur, ils vont donner le meilleur d’eux-mêmes pour promouvoir l’entreprise.

Avantages et limites de l’objet publicitaire

L’objet publicitaire constitue un média à part entière. Son utilisation a pour objet de véhiculer une image positive de l’entreprise. Dans ce sens, il rivalise de succès avec les canaux traditionnels comme la radio et la télévision. Son atout majeur réside dans le fait que ce n’est pas une publicité agressive.

En effet, les prospects peuvent parfois s’agacer vis-à-vis des publicités fréquentes à travers les médias dits «traditionnels». Il a été même démontré que les Français commencent à se lasser avec la publicité en ligne. Distribués en guise de cadeau, les objets publicitaires déclenchent en revanche un sentiment de gratitude. De plus, leur utilisation au quotidien ne dérange pas les bénéficiaires. Bien entendu, l’entreprise a intérêt à miser sur un objet qui combine praticité et design. Les gadgets inutiles ne fournissent pas un tel résultat.

Dans la même ligne, l’objet promotionnel se caractérise par son coût moindre et sa grande visibilité. C’est pourquoi il reste imbattable en matière de retour sur investissement. L’entreprise doit simplement miser sur un gadget de qualité. Cela permet de s’assurer que celui-ci soit conservé plus longtemps par son bénéficiaire. Ce type de support profite par ailleurs une performance record en matière de mémorisation vis-à-vis des cibles. Même la publicité par la télévision ne propose qu’une pertinence éphémère.

La communication par l’objet a toutefois ses limites ou plutôt des lignes à ne pas franchir. L’entreprise ne devrait tomber dans le panneau des goodies dont la qualité laisse à désirer. Ils n’apportent aucun avantage et pire, dégrade son image. De même, faire dans le déjà-vu est une mauvaise idée. Pour espérer à séduire ses cibles, une société a intérêt à miser sur des goodies originaux et pratiques.

Quel futur prédire pour le gadget publicitaire ?

La conception des gadgets dédiés à la publicité connait aujourd’hui une nette évolution. Cela se traduit par l’apparition de nombreuses techniques de personnalisation. À côté de la gravure laser et de la sublimation, la sublimation et la tampographie connaissent du succès. La broderie et la sérigraphie se dédient quant à elles aux textiles. Pour les porte-clés et Usb, la technique du doming s’avère intéressante. Elle permet d’offrir aux objets publicitaires une grande résistance aux chocs et à la décoloration.

Cette évolution dans la conception des goodies reste un phénomène intéressant. Elle constitue en effet une réponse pour contrer les dires de ceux qui se prononcent pour la mort des goodies. Ces derniers ont du beau jour devant eux. Ils présentent même l’avantage de pouvoir concurrencer les médias traditionnels en termes d’efficacité.

La saga de l’objet publicitaire au cours de l’histoire suffit d’ailleurs à confirmer sa suprématie, Son histoire a en effet commencé au 18ème siècle et n’est pas encore prête de s’arrêter trois siècles plus tard. Comment ne pas associer alors la réussite à un moyen de publicité aussi durable que les goodies ?